C’était il y a cent ans : éphéméride de mars 1913 en France

Le Petit Journal, supplément illustré du dimanche, une du 16 mars 1913 - extrait

<= revoir l’éphéméride de février 1913

En ce mois de mars 1913, à la une des quotidiens français l’actualité est bien souvent éclipsée par les débats autour de l’armement et du service militaire de trois ans…

L’évènement de mars 1913 en France : le service national de 3 ans

La Croix, une du 2 mars 1913, extrait : carte des forces en présenceLe mardi 5 mars 1913, Le Conseil supérieur de la Guerre se prononce pour le service de trois ans [La Croix, une du 5 mars].
Le texte de la décision : A l’unanimité, le Conseil a déclaré qu’il y avait nécessité absolue, dans l’intérêt de la défense nationale, d’augmenter les effectifs militaires.
Après avoir examiné les différentes modalités proposées pour atteindre ce but : engagements, utilisation de la main-d’œuvre civile, appels mensuels de réservistes, service de vingt-sept mois, service de trente mois, etc., le Conseil, à l’unanimité, les a déclarées insuffisantes.
A l’unanimité également, il s’est prononcé en faveur du service de trois ans, strictement et rigoureusement égal pour tous, sans aucune dispense.

Après nos chefs militaires le gouvernement se prononce pour le service de trois ans sans aucune dispense [La Croix, une du 6 mars]. Ce projet modifie la loi de 1905, qui fixait à deux ans la durée du service militaire. La Croix appelle même ce projet la loi pour le salut national. Il sera porté par le gouvernement Barthou, qui succède au ministère Briand, renversé par le Sénat.

Quant à la réaction de l’opinon… difficile de la cerner parmi les témoignages relayés dans des quotidiens très partisans !
Un groupe de jeunes Parisiens, qui viennent de signer leur engagement, acclame le service de trois ans [La Croix, une du 15 mars].
C’est au cri de : « Les deux ans ! » que les soldats défilaient à Vincennes [L’Humanité, une du 18 mars].

En mars 1913 : en marche vers la Grande Guerre

Mars 1913 : défendre « l’honneur de la France »

« L’honneur de la France« , ainsi titre le journal La Croix le 1er mars.

Le Petit Journal, supplément illustré du dimanche, une du 16 mars 1913 Le Petit Journal, supplément illustré du dimanche, une du 9 mars 1913 La Croix, une du 5 mars 1913 | Gallica - BnF
L'Humanité, une du 6 mars 1913 L'Humanité, une du 16 mars 1913 Le Petit Journal, supplément illustré du dimanche, une du 23 mars 1913

Quelques dates :

  • Le 9 mars 1913, comme les années précédentes, les étudiants parisiens manifestent devant la statue de Strasbourg.
  • 14 mars, manifestation des Alsaciens à Mulhouse pour l’amitié franco-allemande.
  • Le 16 mars a lieu la revue de printemps, sur le champ de courses de Vincennes.
    Le même jour se tient au Pré-Saint-Gervais un meeting révolutionnaire contre le service de trois ans.

… pour répondre à la « majesté rogue » de l’ « Allemagne contemporaine »

En ce début mars 1913, l’Allemagne fête l’anniversaire des guerres d’indépendance contre la France en 1813.

Les journaux français évoquent une campagne abominable des journaux allemands contre la France… et ils le leur rendent bien !

Certaines voix s’élèvent contre la guerre…

La Croix, une du 12 mars 1913 - extrait : Deux amisCes voix qui s’élèvent contre la guerre et sa préparation, ce sont celles des socialistes, français comme allemands. Le Directeur Politique de l’Humanité est évidemment en première ligne, taxé d’antipatriotisme, conspué à Nice où sa Boursouflure M. Jaurès est accueilli sous les sifflets, les huées et les cris : « A Berlin ! » [La Croix, une du 11 mars].

Le 14 mars se tient à Paris un meeting des adversaires de la loi de trois ans. Fin mars, le parti socialiste tient congrès à Brest. Là encore, le service de trois ans et l’armement sont au cœur des débats.

L’Humanité fait figurer sur quasiment toutes ses unes de ce mois de mars 1913 l’encart suivant :

CONTRE LE SERVICE DE TROIS ANS

NOUS RÉCLAMONS :

  1. L’ARBITRAGE INTERNATIONAL pour tous les conflits ;
  2. Le RAPPROCHEMENT FRANCO-ALLEMAND ;
  3. Les MILICES NATIONALES ;
  4. L’IMPÔT SUR LA RICHESSE pour payer les dépenses militaires.

Naissances et décès en mars 1913 en France

En mars 1913 disparaissent…

Le 14 mars 1913 décède Jean-Claude dit Claudius JAMOT, né en 1833 à Lyon, architecte. Membre de la Société d’Architecture de Lyon, il contribua notamment à l’embellissement de sa ville natale. Plus d’informations sur le site de Michel Ribollet.
Le 28 mars, René BRESSON, lieutenant du 7e Régiment d’Infanterie Coloniale, est victime d’un accident d’avion. Une victime de plus pour l’aviation naissante.

En mars 1913 naissent en France :

le 3 mars à Reims (Marne), Roger CAILLOIS
(† 21 décembre 1978 au Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) 

Écrivain, sociologue et critique littéraire. Peu connu aujourd’hui, cet agrégé de grammaire, ami des grands de son temps, comme Dali, Paul Éluard et Max Ernst, fut membre de l’Académie française (fauteuil n° 3).

Roger CAILLOIS en 1973 (1913-1978), écrivain
le 4 mars à Paris, Jean Serge BOURGOIN
(† 3 septembre 1991 à Paris) 

Directeur de la photographie. Il a apporté sa contribution à de nombreux films célèbres, dont Mon oncle de Jacques Tati et Le jour le plus long (1962).

Mon Oncle de Jacques Tati, 1958, Jean Bourgoin directeur de la photographie

le 6 mars 1913 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) naît Émile PRUD’HOMME
(† 1974)

Accordéoniste. Accompagnateur d’Edith Piaf. Le compositeur de musique de films Georges Van Parys lui consacra une chanson, Mimile, qui fut interprétée par Maurice Chevalier.

Émile Prud'Homme (1913-1991), accordéoniste
le 7 mars à Paris, André ZIRNHELD
(† 27 juillet 1942, Égypte) 

Professeur de philosophie, Compagnon de la Libération. Volontaire du French Squadron (FFL) intégré à la Special Air Service brigade (SAS brigade). Il sera le premier officier parachutiste tué au combat, connu aussi comme l’auteur de la Prière du para écrite en 1938

André ZIRNHELD (1913-1942), Compagnon de la Libération `| ordredelaliberation.fr

le 17 mars à Dijon (Côte-d’Or), Raoul Jacques dit Luc DIETRICH
(† 12 août 1944)

Écrivain et photographe. Une enfance terrible dans la pauvreté et l’itinérance. Une mort tragique.

Luc DIETRICH (1913-1944), écrivain
le 18 mars à Bordeaux (Gironde), René Jean CLÉMENT
(† 17 mars 1996 à Monaco) 

Réalisateur. Il a signé quelques-uns des grands succès populaire d’après-guerre : La bataille du rail, Jeux interdits, Paris brûle-t-il ?

René CLÉMENT (1913-1996), réalisateur

le 20 mars à Metz (Moselle), Solange BERTRAND
(† 22 janvier 2011)

Peintre et sculpteur. Une solitaire qui a renoncé à tout pour la peinture.

Solange BERTRAND (1913-2011), peintre, vers 1970
le 26 mars, Jacqueline WORMS de ROMILLY, née DAVID
(† 18 décembre 2010) 

Philologue, écrivain, professeur et helléniste. Première femme professeur au Collège de France. Membre de l’Académie française.

Jacqueline WORMS de ROMILLY, née DAVID (1913-2010, en 2003 en habit vert

Et n’oublions pas Jean-Charles PLANTEVIN (né le 13 mars 1913 à Orange, Vaucluse, décédé le 6 décembre 1980 à Marseille, Bouches-du-Rhône), Compagnon de la Libération, Yvon GIUDICELLI (né le 19 mars 1913 à Douara, Algérie française, mort au combat le 25 juin 1944 à Octeville, Manche), résistant, et Michel BRUSSEAUX (né le 19 mars à Oran, Algérie française, décédé en mars 1986), footballeur, international, attaquant notamment de l’AS Saint-Étienne.

Quelques images de mars 1913

Fêtes de la mi-Carême, reines d’un jour, militaires… Visages de mars 1913 dans les régions françaises.

Cartes Postale Ancienne - Mi-Carême, Chantonnay (Vendée) - Cavalcade du 2 Mars 1913 - Char du Commerce | Delcampe - Jeanine8100 Carte Postale Ancienne - Villedômer (Indre-et-Loire) - Cavalcade 2 Mars 1913 - Char des Quatre Saisons
Carte Postale Ancienne - Dôle (Jura) - Les Reines de Dôle - Cavalcade du 9 Mars 1913 Carte Postale Ancienne - Montluçon (Allier) - Fêtes de la mi-Carême - 9 Mars 1913 - Les Reines de Montluçon | Delcampe - 911estelle
Carte-Photo - Saintes (Charente-Maritime) - mars 1913 - Remise des médailles aux anciens combattants de 1870 Carte-Photo - Libourne (Gironde) - Réservistes du 15e Dragons - mars 1913

La citation

« Ce sera l’honneur de notre pays de n’avoir pas toasté à Berlin, c’est son honneur de refuser la main sans cesse tendue du kaiser.
Ah ! cette main qui se tend, elle est trop rouge !
»

La Croix, une du 1er mars 1913 : « L’honneur de la France »

=> vers l’éphéméride d’avril 1913


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à C’était il y a cent ans : éphéméride de mars 1913 en France

  1. Ping : 1913 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>