Ces actes sont vraiment nuls !

Acte nul - Bazoches-sur-Hoëne, 1685

Dans les registres paroissiaux, on collecte parfois des actes pauvres, frustrants pour la recherche, comme des mariages non filiatifs.
Mais dans les registres paroissiaux ou d’état civil, on rencontre aussi des actes… nuls !

Voici un acte de baptême, un acte de mariage et un acte de décès, tous plus nuls les uns que les autres, mais pas pour les mêmes raisons. 😉
Décryptage…

Un acte de baptême en double

Acte de baptême nul – Bazoches-sur-Hoëne (61), 1685 | AD de l’Orne,
cote 3NUMECRP29/EDPT163/8/2, vue 13

Dans les registres de la paroisse de Bazoches-sur-Hoëne (actuel département de l’Orne), un curé a consciencieusement biffé un acte de baptême daté du 1er mars 1685, et ajouté la mention « L article cy dessus nul », avant d’apposer sa signature.

On constate en fait que le même acte apparaît sur la page suivante du registre, et constituait donc un doublon.

Un mariage empêché… Un acte imparfait et nul

Le curé de la paroisse de Saint-Germain-de-Loisé, sise à Mortagne-au-Perche (actuel département de l’Orne), devait ce 21 janvier 1738 célébrer une union en son église. Il avait donc préparé dans ses registres l’acte de mariage – ce qui au passage illustre une pratique sans doute répandue chez les curés, car on peut imaginer qu’il aurait été malaisé de rédiger l’acte dans son intégralité devant la noce rassemblée et impatiente de festoyer ! Le curé aurait donc dû simplement compléter l’acte avec les noms des témoins des époux avant le rituel des signatures. Mais (un peu de paléographie ;-))…

AM nul - Mortagne-au-Perche, 1738 | AD 61 L’acte cy à costé
imparfait et
nul attendu que
les parties avoient
differents actes
judiciaires et
relatifs a leur
mariage à
passer et qui n’a
pu se faire avant
midi apres laquelle
heure il est défendu
par mgr l’Evêque
de Sées de marier
personne

Et le curé de rayer cet acte « imparfait et nul » !

AM nul - Mortagne-au-Perche, 1738 - AD61

Acte de Mariage nul – Mortagne-au-Perche, 1738 | AD de l’Orne (61), cote 3NUMECRP293/AC293/6, vue 57

 

Un acte de décès… ou pas

Le 20 novembre 1896, Louise PARMENTIER, épouse DUVAL, vient déclarer au maire de la commune de Bosguérard-de-Marcouville (Eure), le décès de sa fille Victoria Philomène, âgée de six mois.
En marge de l’acte est transcrit un jugement du tribunal civil de Pontaudemer, en date du 6 août 1954, qui stipule que… cet acte ne s’applique pas à DUVAL Victoria Philomène, encore en vie !

Faux Décès - DUVAL Victoria Philomène (1896 Bosguérard-de-Marcouville 27) | AD de l'Eure

Faux Décès – DUVAL Victoria Philomène – Bosguérard-de-Marcouville, 1896 | AD de l’Eure (27),
cote 8Mi5232, vue 320


 

Que s’est-il donc passé ? Je ne sais.
Par contre, mes recherches m’ont permis de découvrir une famille peu banale, qui se verra retirer tous ses enfants !

La mention en marge de l’acte de naissance de Victoria Philomène DUVAL, daté du 10 mai 1896 (vue 310 du même registre), nous apprend qu’elle est décédée à Bernay (Eure), le 8 mars… 1978 !

La citation

« Nul doute : l’erreur est la règle : la vérité est l’accident de l’erreur. »

Georges DUHAMEL, La chronique des Pasquier

Bon, peut-être pas la citation préférée des généalogistes… 😉


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Ces actes sont vraiment nuls !

  1. Ping : Ces actes sont vraiment nuls ! | Gén&eac...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.