Établir le parcours individuel d’un soldat indigène dans l’armée française
avatar

CPA Tirailleur algérien

Tirailleurs, spahis, zouaves, goumiers, chasseurs… Nombreux sont les soldats (dits) indigènes qui ont servi dans l’armée française. Nombreux aussi sont leurs descendants, en Algérie, au Maroc, en Tunisie… qui aujourd’hui souhaitent connaître le parcours militaire de leur ancêtre, leur père parfois,  ou leur grand-père.
Voici quelques pistes pour répondre à vos questions.

En préambule, nous précisons que ce site n’est pas un site officiel. Vous pouvez bien entendu laisser un commentaire à la fin de l’article, pour partager votre recherche. Par contre, n’attendez ici pas de réponse à vos demandes d’informations ou de copie de dossiers personnels.

Recherches sur le parcours d’un soldat

Le Centre des Archives du Personnel Militaire à Pau

CPA Tirailleur algérien

Tirailleur algérien

Le premier organisme à contacter est le Centre des Archives du Personnel Militaire (CAPM), qui peut fournir les états de service d’un homme ayant combattu dans l’armée française (y compris pour un Légionnaire) :

Ministère de la Défense
Centre des archives du personnel militaire
Caserne Bernadotte
64023 PAU Cedex

N’hésitez pas à fournir toutes les informations dont vous disposez : nom et prénoms, date et lieu de naissance, numéro de matricule militaire (cf. première source complémentaire ci-dessous)…

Autres sources et cas spécifiques

Autres sources à consulter :

Concernant un militaire décédé ou fait prisonnier au cours d’un conflit, vous pouvez le rechercher :

MOHAMED Ben Abdallah - Mort pour la France

Par ailleurs, les articles sur Internet sont nombreux :

À consulter aussi, l’article de la Revue Historique des Armées « Votre ancêtre a vu du pays grâce à l’armée » de V. Mollet.
Sans oublier Gallica évidemment !

Droits et pensions des anciens combattants, de leurs veuves ou orphelins…

Si votre recherche concerne les droits ou les pensions des anciens combattants, de leurs veuves ou orphelins, vous devez contacter la représentation de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), rattachée à l’Ambassade de France de votre pays :

La page Questions – réponses du service des Anciens Combattants de l’ambassade de France en Algérie donne je pense de nombreuses réponses aux questions que des anciens combattants ou leurs descendants peuvent se poser.

NB : les personnes résidant en France peuvent envoyer un courrier au ministère des Anciens combattants, 37 rue Bellechasse, 75007 Paris.

Nous vous souhaitons réussite dans vos recherches.

Nos troupes coloniales

À propos de la revue du 14 juillet 1913 – Nos troupes coloniales


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.