C’était il y a cent ans : éphéméride de juin 1913 en France

L'Humanité, une du 29 juin 1913, extrait - La pétition populaire contre les 3 ans

<= revoir l’éphéméride de mai 1913

En ce mois de juin 1913, à la une des quotidiens français…

Mais aussi, la naissance du poète Aimé Césaire.

À la une de juin 1913 en France : le service militaire de 3 ans, mais pas les avancées sociales pour les femmes…

En juin 1913, la loi des 3 ans (le service militaire de 3 ans, évidemment) fait encore la une de tous les journaux. Les débats font rage à la Chambre.

L'Ouest-Eclair (Rennes), une du 19 juin 1913, extrait - La prochaine guerre (franco-allemande) sera très courte

Le Petit Journal, dans son supplément illustré, titre « Souvenez-vous donc !…« . Le journal évoque en fait le maréchal Niel, qui en 1867 avait présenté un projet de réorganisation de l’armée. Au travers de ce personnage et de la réaction de ses contemporains, il vilipende le même optimisme absurde, et la même insouciance criminelle. Le journal rapporte cette réponse du maréchal, à un détracteur qui lui reprochait de vouloir faire de la France une caserne : Prenez garde [...] de n’en pas faire un cimetière !

Et de citer la diatribe d’un parlementaire [anonyme] de 1913 : Ils ne savaient pas ! … Mais nous, nous les vaincus ou les fils des vaincus, si nous retombions demain dans la même erreur, nous mériterions d’être écrasés sous les ruines….

Le journal La Croix évoque quant à lui, en une du 18 juin, le dépeuplement de la France. Avec cette conclusion : Et voilà toute la raison pour laquelle la loi sur le service de trois ans est indispensable à notre pays. Nous ne voulons pas assumer la charge d’élever de nombreux enfants : il faut consentir d’autres sacrifices, hélas ! moins efficaces… L’Ouest-Eclair (Rennes), le même jour, lui fait écho en  titrant à sa une Le suicide de la France !

Tous ces mots résonnent comme de bien sinistres échos, aveugles mais prémonitoires des sacrifices à venir…

Le Petit Journal, supplément illustré du dimanche 22 juin 1913 - Souvenez-vous donc!... La Croix, une du 3 juin 1913 La Croix, une du 18 juin 1913 - La France continue de se dépeupler
La Croix, une du 6 juin 1913, extrait - La loi de trois ans

17 juin 1913 : loi sur le repos des femmes en couches

Par contre, une loi fut ignorée par les journaux, ou au moins ne mérita pas leurs unes : le 17 juin 1913 est votée la loi sur le repos des femmes en couches, qui met notamment en place le versement d’allocations journalières aux femmes enceintes travailleuses (consultable sur Gallica). Cette « loi Strauss » accorde un congé de maternité de quatre semaines après l’accouchement, avec une faible indemnité journalière. Bon, sous conditions…

Loi "Assistance aux femmes en couches", 17 juin 1913 - article 4

En juin 1913 : en marche vers la Grande Guerre

Les unes des quotidiens déjà évoquées ont dû vous convaincre que plus que jamais, en juin 1913, la guerre semblait inéluctable.

La Croix évoque en une du 13 juin les vives attaques contre la France au Reichstag allemand. Le lendemain, le même quotidien rapporte que la loi militaire allemande est destinée à faciliter l’offensive contre la France. Selon le journal, c’est le ministre allemand de la Guerre qui l’avoue !

Et pourtant, le 1er juin 1913, l’édito du Petit Parisien titre L’homme devient-il meilleur ? Le journaliste Jean FROLLO évoque notamment la philosophie optimiste de Jean FINOT – aujourd’hui totalement méconnu, auteur notamment de La Science du Bonheur, réédité en 1913 – et conclut par ces mots :

Le Petit Parisien, une du 1er juin 1913, extrait - L'homme devient-il meilleur ?… les guerres sont bien moins fréquentes qu’autrefois …

Naissances et décès en juin 1913 en France

En juin 1913 disparaissent…

Le 14 juin 1913 décède le peintre et sculpteur Louis-Robert CARRIER-BELLEUSE (né le 4 juillet 1848), qui fut notamment céramiste, directeur de la Faïencerie de Choisy-le-Roi. La pianiste virtuose Caroline MONTIGNY-REMAURY, née en 1843 à Pamiers (Ariège), s’éteint le 19 juin à Paris. Elle fut l’élève de Franz Liszt et inspira de nombreux compositeurs, qui lui dédièrent des œuvres, dont Fauré ou Saint-Saëns.
Le 22 juin à Paris décède brutalement Victorin Hippolyte JASSET, né le 30 mars 1862 à Fumay (Ardennes), réalisateur, l’un des précurseurs des « séries policières » sur grand écran. Le 25 s’éteint à Paris, plus précisément au Palais-Bourbon, alors qu’il s’apprêtait à siéger avec la Chambre des Députés, Mathieu dit Édouard AYNARD, né à Lyon (Rhône) en 1837, banquier et un homme politique lyonnais, catholique et libéral, ou plutôt « progressiste », selon l’Ouest Eclair en une du 26 juin. Enfin, le 30 juin 1913 à Aix-les-Bains (Savoie) disparaît à l’âge de 82 ans Victor Henri de ROCHEFORT-LUÇAY, plus connu sous le nom de Henri ROCHEFORT. Journaliste, polémiste, auteur de théâtre et homme politique, ses engagements changeants lui valurent la prison et le bagne. Fait marquant, il fit partie en 1874 de la seule évasion réussie de toute l’histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie !

Henri ROCHEFORT (1931-1913), journaliste, par Édouard Manet, 1881, huile sur toile - Kunsthalle, Hambourg

L'évasion de ROCHEFORT, par Édouard Manet, 1881 - Kunsthaus, Zurich Henri ROCHEFORT (1831-1913), journaliste, par Nadar, vers 1897

En juin 1913 naissent en France :

le 5 juin à Brest (Finistère), Paul LE GENT
(† 17 septembre 1943 à Paris, fusillé du Mont-Valérien) 

Ouvrier à l’Arsenal de Brest, résistant communiste. Il fut fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 avec 18 (ou 19) autres communistes brestois.

Plaque commémorative des fusillés du Mont-Valérien

le 8 juin 1913 à Sousse (Tunisie) naît Jean Max Maurice GUEDJ
(† 15 janvier 1945)

Avocat, docteur et agrégé en droit. En 1940 il fuit à Londres et s’engage dans les Forces Aériennes Françaises Libres. Il sera nommé « wing-commander » dans la RAF. Il meurt le 15 janvier 1945, dans le ciel de la Norvège. Un article complet.
Né dans une famille juive, sioniste. Son père Félix, aussi décoré de la légion d’honneur, fut condamné en 1941 à Casablanca pour « complicité de crime contre la sûreté extérieure de l’État » et mourut en octobre 1942 dans une prison d’Afrique du Nord. Il fut réhabilité à la Libération.

Max GUEDJ (1913-1945), avocat, aviateur
le 9 juin 1913 à Nanterre (Seine), Jean NICOLAS
(† 8 septembre 1978 à Nalliers, Vendée) 

Footballeur. Attaquant, international français, il détient toujours avec 54 réalisations le record de buts en championnat de deuxième division.

Jean NICOLAS (1913-1978), footballeur, à gauche (avec Roger RIO)

le 12 juin 1913 à Casablanca (Maroc), Maurice OHANA
(† 13 novembre 1992 à Paris)

Compositeur, « méconnu célèbre », créateur résolument contemporain, qui puise ses sources dans la tradition ibérique et nord-africaine.
Extraits de ses œuvres. Sa biographie.

Maurice OHANAN (1913-1992), compositeur
le 14 juin à Batna  (Algérie française), Évelyne BAYLET, née ISAAC
centenaire 

Dirigeante d’entreprise et femme politique. PDG de La Dépêche du Midi, elle fut la première femme présidente de Conseil Général (département de Tarn-et-Garonne).
Brève biographie sur le site du Sénat.

Évelyne BAYLET, née ISAAC en 1913, femme politique et entrepreneur

le 21 juin à Paris, Jean BARNIAUD, connu sous le pseudonyme de Jean DAURAND
(† 11 mars 1989 à Argenteuil, Val d’Oise)

Acteur. Il a joué notamment dans La Bataille du rail de René Clément, Quai des Orfèvres.

.

Jean DAURAND, BERNIAUD de son vrai nom (1913-1989), acteur
le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique), Aimé Fernand David CÉSAIRE
(† 17 avril 2008 à Fort-de-France, Martinique) 

Poète et homme politique, anticolonialiste résolu. Député puis président du Conseil Régional de la Martinique. Il fut l’un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude.
Découvrez sa fiche très complète sur le site de l’Assemblée Nationale, une biographie, ses citations, des vidéos.

Aimé CÉSAIRE (1913-2008), poète et homme politique martiniquais, par Eddie Francisque

Et n’oublions pas Marcel MARCHAL (né le 2 juin 1913 à Metz, Moselle, et décédé le 30 novembre 2010), footballeur, Pierre BERÈS (né le 18 juin 1913 à Stockholm, Suède, mort à Saint-Tropez, Var, le 28 juillet 2008), libraire, éditeur et grand collectionneur, Marcel VINCENT (né le 24 juin 1913 à Azay-sur-Thouet, Deux-Sèvres, décédé le 27 mai 1950 en Afrique, après avoir été gravement blessé par un lion), Compagnon de la Libération, et Pierre COULON (28 juin 1913, Paris – 6 août 1967, Le Pouliguen, Loire-Atlantique), homme politique.

Quelques images de juin 1913

En juin 1913, déplacements présidentiels, concours de gymnastique, fêtes et autres cavalcades…
Et tandis que lors de la cavalcade de L’Ile-Bouchard  défile le char du Maroc, au Maroc, les combats continuent… Je vous invite à découvrir la dernière carte postale, en bas à droite. Éditée de nombreuses fois, elle porte le plus souvent le titre aussi laconique qu’elliptique de « Prisonniers« …

Carte Postale Ancienne - Toulon (Var) - Place Gambetta - Cortège Présidentiel - 7 juin 1913 - Cliché Boboly Carte Postale Ancienne - Toulon (Var) - Souvenir du Voyage de M. Poincaré - 7 et 8 Juin 1913
Carte Postale Ancienne - Nancy (Meurthe-et-Moselle) - Concours International de Gymnastique - 22 et 23 Juin 1913 Carte Postale Ancienne - Le-Puy-en-Velay (Haute-Loire) - Concours Interrégional de Gymnastique - 21 - 22 Juin 1913
Carte Postale Ancienne - L'Ile-Bouchard (Indre-et-Loire) - Cavalcade historique et allégorique du 1er juin 1913 - 5 la corbeille d'enfants Carte Postale Ancienne - L'Ile-Bouchard (Indre-et-Loire) - Cavalcade historique et allégorique du 1er juin 1913 - 6 le char de la Vienne et le char du Maroc
Carte Postale Ancienne - COLONNE TADLA - Juin 1913 - Le Colonel Mangin reçoit la soumission d'un caïd Zemour Carte Postale Ancienne - COLONNE TADLA - Juin 1913 - Bou-Brahim - Prisonniers attendant leur exécution

Citations d’Aimé CÉSAIRE (1913-2008)

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche,
ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

Aimé CÉSAIRE (1913-2008), Cahier d’un retour au pays natal, éd. Présence africaine, 1956

« j’ai eu je garde j’ai
le libre choix de mes ennemis »

Aimé CÉSAIRE, Moi, laminaire…, éd. Seuil, 1982

=> vers l’éphéméride de juillet 1913


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à C’était il y a cent ans : éphéméride de juin 1913 en France

  1. Ping : 1913 | Pearltrees

  2. Deray Hervé dit :

    bonjour
    Nous partageons la même passion pour le passé et particulièrement celui de l’époque des années précédent la grande guerre, en effet , moi aussi je lis la presse centenaire, notamment « le petit jounal ».
    je ne peu que vous félicité pour votre site.

    Dunkerque 1913 – un tramway à travers la ville

    avez vous dejà vu ce film? très émouvant

    passez une bonne journée

    Hervé Deray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>