C’était il y a cent ans : éphéméride de juillet 1912

La Marseillaise, 14 juillet 1912

<= L’éphéméride de juin 1912

Les actualités majeures de ce mois de juillet 1912 sont bien résumées à la une du Petit Journal du dimanche 7 juillet 1912 : la poursuite des événements au Maroc (le Traité du Protectorat est ratifié par la Chambre le 2 juillet), de nouvelles tragédies touchant les aviateurs et la continuation de la grève générale dans les ports français.

Comme nous avons déjà abondamment relaté ces actualités qui occupent la une des journaux français de 1912, une fois n’est pas coutume, cet éphéméride s’intéresse à des nouvelles plus « discrètes », et s’ouvre sur l’actualité du monde. Et vous le constaterez, beaucoup de « premier » et « première » dans ce billet…

Juillet 1912 en France : festivités et diverses actualités

L’actualité incontournable de ce mois de juillet 1912 est évidemment la fête nationale et les festivités du 14 juillet. En 1912, le défilé parisien, auquel assistent le président Fallières et son invité le Bey de Tunis, se déroule encore sur l’hippodrome de Longchamp.

Le Petit Journal, une du 7 juillet 1912 | Gallica © BnF Le Petit Journal, une du 15 juillet 1912 | Gallica © BnF Le Petit Parisien, une du 29 juillet 1912 (extrait) | Gallica © BnF

Quelques brèves de juillet 1912

  • La Croix, une du 4 juillet 1912 (extrait)Les 4 et 5 juillet, plusieurs quotidiens dévoilent les nouvelles pièces en nickel. Le journal La Croix émet un avis pour le moins négatif sur l’esthétique de ces nouvelles monnaies. Ce sont les premières pièces trouées émises en France, qui circuleront à partir de 1913.
    La raison donnée à l’époque pour le « trou » (une idée qui datait de 1889) semble être moins le souci d’économie du métal que le fait de rendre ces pièces immédiatement reconnaissables, évitant ainsi de préjudiciables confusions avec les pièces en argent.
  • Le « Colonel X. » (sic) interpelle les politiques français dans un pamphlet en une du Petit Journal du 23 juillet 1912, intitulé « Notre armée devant le nombre allemand ».
  • Le 24 juillet, plusieurs quotidiens évoquent le bicentenaire de « La Victoire de Denain » (dans l’actuel  département du Nord). Les journaux présentent cette bataille, remportée par les armées françaises commandées par le maréchal de Villars sur les Austro-Hollandais et aujourd’hui oubliée, comme l’un des moments historiques où la France fut sauvée.
  • Le 25 juillet, le Directeur de l’Univers Financier Lucien CLOSSET signe en une de l’Ouest-Eclair un éditorial intitulé Aurons-nous une crise en 1914 ?. Je vous livre sa conclusion : L’expérience acquise démontre l’impossibilité de méconnaître les lois inéluctables de la nature, dont est faite la sagesse économique, et nous sommes persuadés que le rythme des crises s’espacerait sensiblement si les nations s’appliquaient avec plus de soin à ne pas les violenter. Et c’est parce qu’un louable effort est fait dans ce sens depuis quelques années qu’il est permis de se montrer plus optimiste vis-à-vis de l’avenir. Sans commentaire…
  • Le 29 juillet 1912, Le Petit Parisien rapporte que le gouvernement a donné l’autorisation de faire, pour la première fois en France, un service postale par aéroplanes.
    Les premières lignes régulières de l’aéropostale ne seront mises en place qu’en 1918.

Carte Postale - 1er Congrès de la langue française en Amérique, 1912Quelques journaux se font aussi l’écho du premier Congrès du parler français en Amérique, réuni dans la ville de Québec du 24 au 30 juin. Son objet était l’examen des questions que soulèvent la défense, la culture et le développement de la langue et de la littérature françaises au Canada.
Ce congrès n’est pas mentionné dans l’histoire de la francophonie sur le site de l’OIF. Pourtant, comme un clin d’oeil au passé, le Forum mondial de la langue française s’est tenu dans la ville de Québec du 2 au 6 juillet 2012.

Les Jeux Olympiques d’été de 1912 à Stockholm

Les Jeux de la Vème Olympiade de l’ère moderne ont été inaugurés le 6 juillet 1912 par le Roi de Suède Gustave V. Ces Jeux Olympiques sont remarquables à plusieurs titres :

  • Olympiska Spelin, Stockholm, 1912Une compétition qui devient universelle, car pour la première fois les cinq continents sont représentés (28 nations et 2 407 athlètes dont 48 femmes).
  • Autres premières : un chronométrage semi-électrique pour les courses d’athlétisme ainsi que l’utilisation de haut-parleurs.
  • Hannes Kolehmainen, premier « Finlandais volant », est le héros heureux de ces Jeux en remportant trois médailles d’or et une médaille d’argent dans les épreuves de course de fond.
  • L’Américain Jim Thorpe en fut quant à lui le héros malheureux. Il dut restituer en 1913 au CIO ses deux extraordinaires médailles d’or du pentathlon et du décathlon, pour avoir commis le grand délit de… professionnalisme. Il fut finalement réhabilité 70 ans après ces Jeux, 29 ans après sa mort.

Pour en découvrir plus sur ces incroyables Jeux (une demi-finale de lutte qui dura 11 heures, le champion le plus âgé de l’histoire des Jeux…) : le site Olympic.org (25 photos et 2 vidéos) et Wikipédia.

Les Jeux de la VIème Olympiade, prévus à Berlin en 1916, furent annulés.

Nouveauté en librairie : Histoire des jeux Olympiques, Gallimard jeunesse, juin 2012.

Naissances et décès en juillet 1912 en France

Le Petit Parisien, une du 30 juillet 1912 (extrait)Là encore, les journaux français de l’époque nous invitent exceptionnellement à sortir des frontières nationales dans cet éphéméride. Ils sont en effet nombreux, à la fin de ce mois de juillet, à annoncer le décès du Mikado. l’empereur du Japon, Mutsu-Hito, a succombé à la maladie qui le tenait alité depuis quelques temps déjà [Le Petit Journal, une du 30 juillet 1912]. Son fils Yoshihito lui succède, il sera l’avant-dernier empereur du Japon et règnera jusqu’à sa mort en 1926.

La Croix, une du 18 juillet 1912 - Henri POINCARÉ (1854-1912) | Gallica © BnFEn France, le 17 juillet décède à Paris le fameux mathématicien, physicien et philosophe Henri POINCARÉ (né en 1854 à Nancy, Meurthe-et-Moselle). Il est considéré comme l’un des derniers grands savants universels.
Disparaissent aussi, le 24 juillet à Paris, Philippe Émile JULLIEN (né en 1845 à Mer, Loir-et-Cher), avocat, homme politique, gouverneur de la Réunion, et le 30 à Chambéry, Savoie, Jules CARRET, médecin et homme politique (né en 1844 à Aiguebelle, Savoie).

En juillet 1912 naissent en France :

le 4 à Roubaix (Nord), Viviane ROMANCE, née Pauline RONACHER ORTMANS († 25/09/1991 à Nice, Alpes-Maritimes)

Danseuse de cabaret dès l’âge de 13 ans, actrice puis productrice. Elle fut la vamp par excellence du cinéma français, un personnage pour lequel elle exprima plus tard son dégoût.
Une biographie de l’actrice par Alain FEYDEAU, petit-fils du célèbre auteur dramatique.

Viviane ROMANCE (1912-1991), actrice
le 7 à Verdun (Meuse), Érik, de son vrai nom André René JOLLY
(† 13 août 1974 à Dreux, Eure-et-Loir)  

Dessinateur et scénariste de bandes dessinées.

Érik (1912-1974), Le Téméraire | nrblog.fr
le 9 à Paris, Robert ROCCA, né Robert Paul Joseph CANAVESO
(† 12 décembre 1994 à Bougival, Yvelines)  

Chansonnier.

Robert ROCCA (1912-1994)
le 11 à Levallois-Perret (actuelles Hauts-de-Seine), François JOUX
centenaire  

Comédien. Il a notamment incarné le commissaire dans Ascenseur pour l’échafaud de Louis MALLE en 1958.

François JOUX (né en 1912)

L’image du mois de Juillet 1912

Le  Petit Journal, supplément illustré du dimanche 14 juillet 1912 - La Marseillaise

Pour poursuivre votre voyage dans le temps, en 1912…

<= vous voulez peut-être revoir l’éphéméride de juin 1912

vers l’éphéméride d’août 1912 =>


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à C’était il y a cent ans : éphéméride de juillet 1912

  1. Ping : 1912 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>