C’était il y a cent ans : éphéméride de janvier 1914 en France

Carte-Photo - Peronne (Somme) - soldats - 7 janvier 1914

<= de 1913 à 1914

En ce mois de janvier 1914, tandis que le président français dîne chez l’ambassadeur d’Allemagne, suite à l’incident de Saverne un divorce se profile entre l’Alsace-Lorraine et l’Empire…

L’évènement de janvier 1914 en « France » : le procès de l’incident de Saverne

Le procès de Saverne, janvier 1914 - L'IllustrationDu 5 au 10 janvier 1914 se tient devant le tribunal militaire de Strasbourg, le procès des deux principaux responsables de l’« incident de Saverne », commune alsacienne alors rattachée à l’empire allemand. Lors de cette affaire, un jeune sous-lieutenant allemand avait, par des propos déplaisants et injurieux envers les habitants de cette ville et les alsaciens enrôlés dans l’armée de l’Empire, provoqué une indignation populaire. De provocation en provocation, et du fait de la réaction inflexible des militaires, la protestation s’étendit à tout le Reich.

À l’issu de ce procès, les principaux accusés, militaires, sont acquittés.
Les relations entre l’Alsace-Lorraine et le reste de l’Empire allemand se détériorent. Les autorités doutent dorénavant de la loyauté des Alsaciens-Lorrains, les écartent du pouvoir et décident de mener une politique de germanisation plus ferme.

Le Petit Journal, une du 11 janvier 1914 L'Humanité, une du 30 janvier 1914 - Démission du gouvernement d'Alsace-Lorraine La Croix, une du 20 janvier 1914 - Une manifestation regrettable

Janvier 1914 : le président chez M. l’ambassadeur

Le baron de SCHOEN, ambassadeur d'Allemagne à Paris, en une du Petit Parisien du 21 janvier 1914Le président Raymond POINCARÉ met en janvier 1914 toute la presse française en émoi. Il avait déjà en entrant à l’Élysée, dixit le journal La Croix, modifié profondément le protocole, qui voulait que le président de la République reçût mais n’acceptât pas d’invitations à dîner.
Et l’émoi en ce mois de janvier vint du fait qu’après celles des représentants de la Russie et de l’Autriche, l’invitation à dîner que Poincaré accepta en ce mois de janvier fut celle… de l’ambassadeur d’Allemagne ! Il fut donc le premier chef d’Etat français, depuis 1870, qu’on aura vu à l’ambassade d’Allemagne à Paris.

Poincaré écrit dans ses notes journalières : Dîner à l’ambassade d’Allemagne. Le baron de Schoen affecte un grande affabilité ; il vient au-devant de nous jusqu’à la porte d’entrée.

En janvier 1914 : en marche vers la Grande Guerre

La Croix, une du 29 janvier 1914 - Flottes de ligne française et allemande (marine)Le journal La Croix, en une du 29 janvier, fait le décompte des « flottes de ligne » française et allemande (cuirassés et croiseurs de ligne). Le journal se risque aussi à une projection jusqu’à 1920, basée sur les programmes des marines des deux pays.

Le dernier cuirassé français, lancé le 30 septembre 1913, de classe Bretagne, avait été nommé… Lorraine.

Naissances et disparitions en France en janvier 1914

En janvier 1914 disparaissent…

En ce mois de janvier 1914 décède un pacifiste et un nationaliste « revanchiste », deux acteurs de l’affaire Dreyfus, deux députés et deux sénateurs…

Raoul PUGNO (1852-1914), compositeur et pianisteRaoul PUGNO
(1852-03/01/1914)
compositeur et pianiste
d’origine italienne
maire de Gargenville (Yvelines)
décédé à Moscou
sur Wikipédia
Eugène FOURNIÈRE (1857-1914) - homme politique - Le Monde moderne, décembre 1898Eugène FOURNIÉRE (1857-06/01/1914)
homme politique
socialiste
député (Aisne)
Assemblée Nationale
Alain Charles Louis ROHAN-CHABOT (1844-1914), XIe Duc de Rohan, militaire et homme politique - Le Monde moderne décembre 1898Alain Charles Louis ROHAN-CHABOT (1844-06/01/1914)
XIe duc de Rohan
militaire et homme politique
député (Morbihan)
Assemblée Nationale
la maison de Rohan
Fernand FOUREAU (1850-1914),  explorateur - Le Petit Parisien, une du 18 janvier 1914Fernand FOUREAU
(1850-17/01/1914)
explorateur du Sahara
gouverneur de la Martinique
une nécrologie de 1914
Marie-Georges PICQUART, militaire - au procès de Victor Hugo - L'Illustration, février 1898Marie-Georges PICQUART (1845-18/01/1914)
militaire
personnage-clé du dénouement de l’affaire Dreyfus
officiers et dreyfusards
Francis de PRESSENSÉ (1854-1914), journaliste et homme politique, pacifiste - 1899Francis de PRESSENSÉ (1854-19/01/1914)
journaliste, homme politique
socialiste, dreyfusard, pacifiste
ses obsèques en une de l’Humanité, 23 janvier 1914
Alexandre LEFÈVRE (1834-1914), sénateurAlexandre LEFÈVRE
(1832-22/01/1914)
enseignant
sénateur de la Seine
biographie sur Sénat.fr
François RINGOT (1838-1914), sénateurFrançois RINGOT
(1838-24/01/1914)
avoué, sénateur du Pas-de-Calais jusqu’à son décès
biographie sur Sénat.fr
Paul DÉROULÈDE (1846-1914), poète, dramaturge et militant nationaliste - L'Humanité, une du 31 janvier 1914Paul DÉROULÈDE (1846-30/01/1914)
poète, auteur dramatique et militant de la droite nationaliste
son décès annoncé en une de L’Humanité, 31 janvier 1914

 

En janvier 1914 naissent en France :

le 3 janvier 1914 à Paris, Odette CALY
(† 1993) 

Peintre, essentiellement de paysages, fleurs, compositions décoratives,  et peintre de cartons de tapisseries et de vitraux.

tapisserie signée Odette CALY (1914-1993), peintre
le 4 janvier à Provins (Seine-et-Marne), Jean-Pierre VERNANT
(† 9 janvier 2007, Sèvres, Hauts-de-Seine) 

Historien et anthropologue, spécialiste de la Grèce antique. Héros de la Résistance, Compagnon de la Libération (Croix de Guerre, Commandeur de la Légion d’honneur…).
[1GM] Son père, agrégé de philosophie, est tué au front en 1915.

- ses ouvrages disponibles sur Amazon
une vidéo dans laquelle il livre notamment les raisons de son parcours personnel

Jean-Pierre VERNANT (1914-2007), historien et anthropologue
le 5 janvier * à Saint-Pétersbourg (Russie) naît Nicolas de STAËL,
baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein
(† 16 mars 1955 à Antibes, Alpes-Maritimes) 

Peintre. Sa peinture est en constante évolution. Il peint avec frénésie, détruit une partie de ses réalisations mais laisse plus de mille oeuvre derrière lui. Il se suicide à l’âge de 41 ans en se défenestrant.

des ouvrages sur le peintre sur le site Amazon

* Il faudra que je vérifie s’il s’agit bien d’une date du calendrier grégorien et non julien ;-)
Cf. cet article sur les calendriers.

Nicolas de STAËL (1914-1955), peintre français d'origine russe
le 9 janvier 1914 à Chongqing (Chine), Lucien BODARD
dit Lulu le Chinois
(† 2 mars 1998 à Paris) 

Écrivain et journaliste, acteur quelques fois. Il obtient le Prix Goncourt en 1981 avec Anne Marie, œuvre dans laquelle il évoque la figure de sa mère.

ses œuvres et biographie sur Amazon : Anne Marie, Monsieur le Consul (semi-autobiographique, prix Interallié 1973)…

Lucien BODARD dit Lulu le Chinois (1914-1998), écrivain et reporter
le 23 janvier 1914 à Bruxelles (Belgique), Louis BONAPARTE,
« prince » Napoléon dit « Napoléon VI »
(† 3 mai 1997 à Genolier, Suisse) 

Chef de la Maison impériale française, de 1926 jusqu’à son décès en 1997, dit « Napoléon VI » pour la majorité des bonapartistes. Résistant. Croix de Guerre 1939-45, commandeur de la Légion d’honneur…

prince Louis BONAPARTE (1914-1997), dit Napoléon VI
le 24 à Kairouan (protectorat français de Tunisie), Georges CRAVENNE
né Joseph Raoul COHEN
(† 10 janvier 2009 à Paris) 

Créateur des César du cinéma, des Molières du théâtre et des 7 d’or de la télévision.

Georges CRAVENNE (1914-2009), créateur des Cesar, Moliere et 7 d'or

Et n’oublions pas le cycliste Pierre COGAN, né le 10 janvier 1914 à Auray (Morbihan), décédé le 5 janvier 2013 dans la même ville, et né le même jour, à Marseille (Bouches-du-Rhône), Robert DARÈNE, réalisateur, acteur et scénariste, centenaire.
Luc-Marie BAYLE, officier de marine et peintre, voit le jour le 30 janvier 1914 à Malo-les-Bains (Nord) ; il décède à Paris le 11 octobre 2000.

Alors que le premier conflit mondial n’a pas encore débuté, les protagonistes du deuxième viennent au monde. Trois futurs Compagnons de la Libération naissent en 1914 :

  • André Robert BINEAU, né le 11 janvier 1914 à Vasles (Deux-Sèvres), trésorier principal, commandeur de la Légion d’honneur, décédé le 18 novembre 2011 à Menton (Alpes-Maritimes) ;
  • Robert Léon André MASSON, né le 19 janvier, commandeur de la Légion d’honneur ;
  • Georges GOYCHMAN, né le 24 janvier à Paris, qui perdra son père, d’origine russe et naturalisé français en s’engageant dans l’armée, au front en cette même année 1914. Commandeur de la Légion d’honneur et Croix de Guerre (5 citations), il fut à la fin de sa carrière général de brigade et décède le 23 mai 1981 à Paris.

Quelques images de janvier 1914

Une pensée pour les soldats, qui en ce début d’année 1914, à la guerre ne pensent guère…

Carte Postale Ancienne - Langres (Haute-Marne) - 21e Régiment d'Infanterie - Officiers - Janvier 1914 Carte-Photo - Épernay (Marne) - soldats - janvier 1914
Carte-Photo - Peronne (Somme) - soldats - 7 janvier 1914 Carte-Photo - soldats - envoyée de Versailles le 31 janvier 1914

La citation

« Si tu veux concevoir la paix, pose d’abord les armes. »

Émile Auguste CHARTIER, dit Alain
Propos sur la religion (1938), Le signe de croix, 31 janvier 1914

=> vers l’éphéméride de février 1914


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à C’était il y a cent ans : éphéméride de janvier 1914 en France

  1. Ping : 1914 | Pearltrees

  2. Ping : C'était il y a cent ans : éph&eac...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>