Des actes à trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous…

Registre paroissial à trous, 1692, Dame-Marie (Orne) | AD 61 - cote 3E2/142/1 - BMS 1692-1759 - vue 3

On pourrait, dans un registre plutôt trivial je vous le concède, affirmer que l’objectif d’une recherche généalogique est souvent de « boucher les trous » : ajouter un prénom et un nom sur une feuille de l’arbre, mettre une date dans une case et un lieu dans celle d’à côté…

Mais voilà, le généalogiste doit faire face à bien des adversités, et parfois, ce sont ses sources elles-mêmes qui le trahissent !
Des actes à trous…
poil à gratter généalogique ;-)

Des actes à trous…

Quand les outrages du temps ont épargné ces précieux registres paroissiaux parvenus jusqu’à nous, ce sont les officiants, curés et autres vicaires, qui ont consciencieusement…. omis les toutes aussi précieuses informations qui auraient permis au généalogiste de boucher les trous.

Vous vous souvenez sans doute de mes mariés de 3… et 2… ans ! Voici d’autres actes « à trous », qui feraient donc la joie de tout généalogiste.

Un acte de baptême… anonyme !

1.                                                       le 20 may 1664
2.                    fut baptise                                     fils de                            et de
3.                                                       ses pere et mere le parrain Jean Massar
4.                   tonnelier de la paroisse de Serigni et la mareine
5.                                    fille de Chartier  Sr ecuier de Sainct pierre de
6.                   bellesme

Acte de Baptême à trous, 1664, Appenai-sous-Bellême (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 482/7 - BMS 1662-1680 - vue 8

Acte de Baptême à trous, 1664, Appenai-sous-Bellême (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 482/7 - BMS 1662-1680 - vue 8

 

Un florilège d’actes de sépultures à trous…

Normal me direz-vous ! ;-)

Acte de sépulture à trous, 1680, Saint-Cyr-La-Rosière (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 301/7 - BMS 1661-1686 - vue 139

Acte de sépulture à trous, 1680, Saint-Cyr-La-Rosière (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 301/7 - BMS 1661-1686 - vue 139

Acte de sépulture à trous, 1707, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême (Orne) | AD 61 - côte E dépôt 89/25 - BMS 1707-1727 - vue 22

Acte de sépulture à trous, 1707, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême | AD 61 côte E dépôt 89/25 - BMS 1707-1727 - vue 22

Acte de sépulture à trous, 1712, Eperrais (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 27/3 - BMS 1679-1714 - vue 154

Acte de sépulture à trous, 1712, Eperrais (Orne) | AD 61 - cote E dépôt 27/3 - BMS 1679-1714 - vue 154

 

L’avantage, c’est que s’il vous manque dans l’Orne au tournant du XVIIIe siècle le décès d’un Julien, d’une femme ou encore d’une veuve prénommée Marguerite et âgée de soixante-seize ans (ou environ, cela va sans l’écrire), il vous suffit de vous munir de votre plus belle plume et de…
Ah ! Que dis-je. Aucun généalogiste n’oserait créer de fausses preuves pour son ascendance, non ?!

Enfin, nous avons là un sujet qui va alimenter la drôle de relation des généalogistes avec les curés d’antan, que j’évoquais dans un précédent billet.

L’art de boucher les trous

La Révolution française est un autre poil à gratter du généalogiste, du fait des officiers d’état civil souvent peu lettrés auxquels a été alors confiée la tenue des registres d’état civil.

Voici toutefois les œuvres d’un de ces dits officiers d’état civil, qui devrait peut-être réconcilier les généalogistes avec cette période troublée… ou peut-être pas. Car le brave homme avait apparemment – tout comme la nature si l’on en croit le fameux adage cartésien – horreur du vide, voyez vous-même :

Acte de décès, 1807, Espartignac (Corrèze) | AD 19 - vue 81
L’acte de décès de Jeanne MARSALEIX, en date du 22 décembre 1807, nous apprend donc :

  • profession de… femme. Une profession exercée par à peu près la moitié de l’humanité. Mais si.
  • née à… on l’ignore. Sans doute une commune de Corrèze disparue, mais… on l’ignore !
  • fille de Guilhaume et de… On l’ignore, un nom de famille qui est a priori un toponyme originaire de la commune sus-citée.

Alors, heureux, le généalogiste ? :-)

La citation

« On ne peut remplir que ce qui est vide. »

Jean-Marie Adé Adiaffi, La carte d’identité (1980)


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Des actes à trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous…

  1. Ping : Détente, humour et généalogie | Pearltrees

  2. selma cayol dit :

    « elle avait laissé des marques sensibles de la religion » … qu’importait le reste pour les curés,…
    selma cayol

  3. Ping : Humour | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>