Mon souhait généalogique pour 2013 ? Des rencontres…

Tatiana

 

Plutôt que me livrer comme en 2012 aux traditionnelles bonnes résolutions, j’exprimerai un unique souhait pour cette année 2013 : des rencontres !

En 2013 : des rencontres… généalogiques !

J’appelle de mes vœux des rencontres. Bon, pas des rencontres amoureuses ;-) , je suis déjà comblée de ce côté. Mais alors, quelles rencontres ?

2013, année généalogique, à la rencontre de nos ancêtres

Évidemment, la première des rencontres à souhaiter à tout généalogiste est la rencontre de ses ancêtres. Cela commence par une trace écrite, un acte, un prénom et un nom qui viennent s’ajouter dans une case… Ce sont des rencontres espérées, recherchées, souvent le fruit d’un patient travail de détective. Parfois le fruit de la sérendipité.

Mais je souhaite aux généalogistes, comme je l’exprimais déjà en 2012, des rencontres qui aillent au-delà des noms et des dates. Ainsi, au travers des métiers exercés, de la position sociale, des liens relationnels, des biens possédés, etc., les informations collectées dessinent patiemment, subtilement, les silhouettes vivantes de nos aïeux décédés et les font surgir du passé .

2013, année de partage généalogique, via des rencontres vivantes… à distance

Après l’arbre des ancêtres, la généalogie, c’est aussi la communauté vivante des généalogistes. Alors je souhaite aussi à tous en 2013 une abondance de rencontres, d’échanges et de partages avec les autres généalogistes et amateurs d’histoire des familles, d’histoire, de géographie et de toponymie, d’onomastique et d’héraldique…
La plupart de ces rencontres se feront à distance, via les réseaux sociaux, les blogs et autres sites Web. Elles n’en sont pas moins belles et source d’enrichissement.

Et permettez-moi de souhaiter aussi, pour mes collègues généalogistes professionnels et moi-même, des rencontres avec nos futurs clients, que nous accompagnerons avec plaisir dans la découverte de leurs origines.

2013, année de richesse généalogique, par des rencontres « IRL »

L’inconvénient des relations « numériques » est qu’on y perd le contact physique, l’échange des regards, la chaleur humaine. L’essor de la généalogie sur Internet amène aussi, paradoxalement, l’isolement d’un généalogiste pourtant ultra-connecté. Donc je souhaite aussi en 2013 à tous les généalogistes des rencontres « IRL », dans la vraie vie.
Il sera peut-être difficile pour beaucoup de se rendre à Marseille, mais nul doute qu’il y a près de chez vous un club, une association, un salon… Alors en 2013, sortez, rencontrez !

Savez-vous quelle « sortie » dans la vraie vie permet de boucler la boucle, de rencontrer généalogistes, archivistes, chercheurs, blogueurs… et vos ancêtres ?
Les ARCHIVES bien sûr ! Alors en 2013, rendez vous dans les salles de lecture. Et si vos recherches vous mènent dans l’Eure ou en Seine-Maritime, peut-être aurons-nous la chance de nous rencontrer.

Au plaisir de faire votre connaissance en 2013 ! :-)

Le nuage 2013, pour une nouvelle année de généalogie réussie

2013 : rencontres et généalogie

Et vous, imaginez-vous un instant fée ou génie généalogique.
Quel serait votre souhait pour cette nouvelle année ?


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Mon souhait généalogique pour 2013 ? Des rencontres…

  1. Bruno Rivet dit :

    Bonjour Tatiana, bonjour Yvon, bonjour à tous mes amis généalogistes.
    Tous mes vœux également pour cette nouvelle année, pleins de trouvailles et de belles rencontres également. (elles se font ici, mais surtout ailleurs, c’est comme chez Meetic) ;-)
    Mon vœux généalogique pour 2013, serait de pouvoir combler les manques dans les 6 premières générations sosas et pouvoir ainsi imprimer une « bouture » pour mes enfants.
    Il est plus difficile de trouver les actes des contemporains, que des ancêtres morts il y a deux siècles.
    Certaines AD ne sont pas en ligne, ou tous simplement, je n’ai aucune idée où chercher.
    Alors voila, rien de bien compliquer.
    Ah oui, j’oubliais, continuer d’avoir des amis comme vous.

    Généamicalement Bruno

  2. Bonjour Tatiana,

    En effet que souhaiter de mieux que des rencontres ? Avec nos clients, nos ancêtres, nos confrères et nos amis généalogistes ?

    Beau programme pour 2013 !

    Amitiés

    Sophie

  3. Fred Coussay dit :

    Bonjour Tatiana, et bonjour à tous !

    Un peu les mêmes souhaits. Encore de belles rencontres, numériques ou non, dans le passé ou dans le présent :)

  4. PATARY dit :

    Tatiana, Yvon, bonjour,
    Je suppose que vous êtes les auteurs de ce blog, puisqu’à lire les commentaires chacun semble bien vous connaître. Aussi, avant toute autre chose, meilleurs vœux à vous deux et à toutes vos relations généamicales (ce dernier terme, puisé au commentaire de Bruno)
    Je n’étais jamais venu visiter les éléments de cet onglet communautaire. Alors les blogs, je n’y avais même pas songé. Mais là, je dois reconnaître que pour une première tentative je suis comblé.
    Sérendipité ! Me voici donc touché par cette forme de hasard, inconnue pour moi jusqu’alors. Mais le hasard existe-t-il ? Einstein disait de lui : « Le hasard, c’est la loi qui vient incognito »
    Revenons à la Pénicilline : Je tiens pour ma part une autre version, qui aurait été donnée par Sir Thomas BEECHAM, Musicien et ancien élève de Flemming (vous vous doutez d’ores-et-déjà que je viens de milieu et même de ce groupe ; je n’affirmerai pas cependant que cette version soit dénuée d’aspect marketing, bien que je la tienne pour sérieuse)
    1928 une infection touche la quasi-totalité des habitants. Cependant un type de population est épargné de cette épidémie : les clochards et les indigents. Flemming et son équipe cherchent à comprendre pourquoi ces derniers ne sont pas sujets à la maladie. Ne pouvant acquérir de nourriture, il s’avèrera que ceux-ci puisent dans les poubelles leur subsistance. Cette population particulière est localisée au voisinage du laboratoire. Les poubelles du laboratoire sont donc inspectées et Flemming aurait alors remarqué cette moisissure sur des produits lactés (des fromages) ; vous connaissez la suite… Vous pourrez trouver cette information dans un livre édité par les Laboratoires Beecham (GB) et traduit en Français (aujourd’hui suite au regroupement des laboratoire, Beecham a rejoint le groupe GSK (Glaxo Smith-Kline Beecham)
    Enfin, petit aparté pour Bruno : Pour les générations récentes, n’hésitez pas à suivre votre petite voix. Parfois en visitant un arbre, notre petite voix nous alerte sur un point (transmission d’un prénom par exemple) ; en contactant le propriétaire de l’arbre, de belles surprises peuvent nous attendre qui ne demandaient qu’à être révélées, et cela donne un charme fou à notre recherche. Des rencontres se font, des liens se tissent et on se sent simplement bien…
    J’espère ne pas avoir été trop long
    Encore Bons vœux et Bons Vents à tous pour vous comme pour ceux qui vous sont chers
    Bien cordialement
    Claude alias « cpatary1″
    PS: mon site n’a pas cette qualité que vous savez lui donner et reste un petit travail personnel familial sans prétention aucune

    • Renan dit :

      Bonsoir Claude,
      Merci pour votre commentaire et pour vos vœux.
      Bien sincèrement,
      Tatiana & Renan

      Et nous invitons nos lecteurs à visiter le blog de Claude : cliquez sur son nom, « PATARY », pour découvrir sa généalogie, l’Italie…

  5. pucci dit :

    bonjour, je souhaite savoir si il existe des spécialistes pour pouvoir faire l’arbre généalogique du côté de ma maman pourriez-vous m’aider?je vous laisse mon mail si ça vous intéresse: c’est c.pucci@laposte.net merci
    bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>