Qu’est-ce que… ou plutôt QUI est le De cujus ?

Arbor agnatorum et cognatorum par Fernand BERENGER, 1552

Le de cujus est l’alpha de la généalogie, celui ou celle par qui tout commence. Mais avant d’être repris par les généalogistes, cette expression latine a fait partie du jargon juridique des notaires, notamment dans le cadre des successions. Découvrons les origines de cette expression généalogique.

De cujus successione agitur

« De cujus » sont les premiers mots de la locution latine « (is) de cujus successione agitur », qui signifie « celui de la succession duquel on débat » ou « celui (celle) dont la succession duquel (de laquelle) il s’agit ». On dit le ou la de cujus ; le terme est invariable et se met en italique. De se prononce et cujus, cou-youss.

Par délicatesse, les notaires ont pris l’habitude d’utiliser cette expression lorsqu’ils rédigent un contrat de mariage ou un testament afin qu’en sa présence le donateur ne soit pas désigné dans l’acte qu’il signe par l’expression « le (futur) défunt ». [source Dictionnaire du droit privé de Serge Baudo] Cela méritait bien une périphrase respectueuse. Le de cujus est donc le testateur, et devient plus tard la personne défunte dont on règle la succession (dont la succession est ouverte).

Pour les férus de latin (ou pour rappeler quelques vieux souvenirs d’école à certains ;-) ) : De est la préposition qui signifie au sujet de (+ablatif) et qui précède le substantif successio (successione à l’ablatif) = succession, héritage. Cujus, qui s’intercale entre les deux mots, est le génitif du relatif qui, complément du nom successione. Le de cujus est une façon de désigner le mort, le défunt, le disparu… celui qui n’est plus, en évitant de nommer la personne. [source Locutio, Expressions et Citations Latines]

Cette formule latine est empruntée au droit canon (ou canonique, réglant le fonctionnement de l’Église catholique et de ses fidèles), héritier lui-même du droit latin. On trouve aussi l’expression de cujus bonis agitur, « celui des biens de qui il s’agit ».

 

Le de cujus en généalogie

Arbor agnatorum et cognatorum par Fernand Bérenger, 1552 - © Bibliothèque de Toulouse

Arbor agnatorum et cognatorum par Fernand Bérenger, 1552 - © Bibliothèque de Toulouse

Pour le généalogiste, l’expression désigne l’individu dont on établit la généalogie. Le terme, bien que rarement employé par les chercheurs d’ancêtres, apparaît dans de nombreux logiciels spécialisés de généalogie. C’est la personne racine de la généalogie ; le de cujus porte donc le numéro Sosa-Stradonitz 1. Les logiciels qui intègrent la numérotation Sosa-Stradonitz permettent de modifier cet individu, et recalculent les numéros de chaque ancêtre à partir du nouveau de cujus. Notez que ce personnage central n’est pas défini dans la norme Gedcom.

Donc en général, dans votre généalogie le de cujus, c’est…vous !
Ipse, « lui-même », ou encore Ego.

Un synonyme du de cujus est le « probant », la personne dont on recherche les ancêtres. Ce dernier terme est aussi employé dans le domaine médical, pour désigner le sujet qui est le point de départ de la recherche d’un problème génétique dans une famille.

Le de cujus désigne en théorie la personne à partir de laquelle on commence une généalogie, mais il/elle est en réalité le plus souvent l’individu dont on présente l’ascendance ou la descendance (peu importe qu’il/elle ait été en réalité le point de départ de la recherche généalogique). Ainsi, si les représentations actuelles placent le de cujus à la racine de son arbre généalogique, il n’en a pas toujours été ainsi. Au contraire, dans de nombreuses représentations généalogiques anciennes (comme par exemples des arbres de Jessé, représentation de la généalogie biblique du Christ), le de cujus est positionné à la cime de l’arbre, en gloire.

Voilà j’espère qui vous permettra de briller dans les conversations de salons… généalogiques bien sûr ! ;-)
Plus sérieusement, n’hésitez pas à me faire part de toute correction ou de tout complément en laissant un commentaire sur cet article ; je ne suis ni un latiniste ni un juriste chevronné, juste un humble généalogiste. :-)
Renan

La citation

« Heureux qui peut savoir l’origine des choses. »

Virgile, Géorgiques

 

Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Qu’est-ce que… ou plutôt QUI est le De cujus ?

  1. Bruno Rivet dit :

    Merci Tatiana, je complète ainsi mes connaissances, mon Latin se limitait à « rectum » et baba au rhum ;-)

  2. Ping : Définition du De cujus en généalogie | Yvon Généalogie | GenealoNet | Scoop.it

  3. Ping : Définition du De cujus en généalogie | Yvon Généalogie | DictioNet | Scoop.it

  4. Ping : Définition du De cujus en généalogie | Yvon Généalogie | La Gazette des ancêtres | Scoop.it

  5. Cantin dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article. Comme d’hab…

    Didier

    • Renan dit :

      Merci Didier de nous lire, et merci pour le compliment.
      Nous espérons continuer à vous intéresser avec nos futurs articles.

      • Kilomba Ngozi Mala dit :

        Merci beauoup de cet article qui nous a permis lors de notre séance plenière de dissiper un malentendu sur l’usage de cette expression latine.
        Cordialement.
        Noël Kilomba
        KInshasa RD Congo

  6. Ping : Ressources généalogiques & outils | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>