L’homme vivra-t-il un jour jusqu’à 150 ans ?

jeanne-calment

LongevidadCet article n’était pas prévu, mais finalement l’actualité récente m’a interpellée, en me rappelant les recherches effectuées il y a quelques semaines sur le désormais célèbre Denis GAIGNARD, décédé selon le curé de Luché (Sarthe) à l’âge de 124 ans.

Mathilde AUSSANT, originaire de Donges (Loire-Atlantique), est décédée ; elle était la doyenne des Français, du haut de ses 113 ans. L’Inserm a désigné en tant que nouvelle doyenne des Français Madame Marcelle NARBONNE, née en Algérie (française à l’époque) et âgée elle aussi de 113 ans, et une des deux seules françaises vivantes nées au XIXe siècle.

Mais un passage de la dépêche AFP a retenu mon attention :

«Comme toujours, l’information sur les vivants n’est pas exhaustive», a souligné auprès de l’AFP Jean-Marie Robine, chercheur sur la longévité à l’Inserm. «L’information que nous donnons est l’information publique. Certaines familles refusent que le nom de leur très âgé (parent) soit divulgué», a-t-il précisé.

Informations non exhaustives ? Tiens, nous ne serions donc pas complètement fichés ? ;-) Blague mise à part, l’énigmatique déclaration du chercheur m’amène à me poser une question : quelle est la limite, théorique, de la longévité humaine ? J’ai donc creusé un peu le sujet, et évidemment farfouillé dans les registres et sur l’excellent site de la BNF, Gallica.

Centenaires et… supercentenaires !

Carte d'Identité de Jeanne CALMENT

... décédée en 1997, elle vécut 122 ans, 5 mois et 14 jours.

Vous connaissiez déjà les seniors, les centenaires, mais aviez-vous déjà entendu parler des « supercentenaires » ? Ce sont les personnes qui atteignent l’âge vénérable de 110 ans. Le terme est apparu dans les années 1970. Il a ainsi été cité par le journaliste Norris Mc Whirter, l’éditeur du Livre Guinness des records. 1 Il existe un programme de recherche et de recueil de données sur les supercentenaires, avec la création d’une base de données internationale sur la longévité humaine nommée IDL (International database on longevity) 1.

En mai 2009, le Gerontology Research Group recensait dans le monde pas moins de 200 000 supercentenaires, des personnes ayant dépassé 110 ans. 2 Mais ce chiffre – une simple estimation, le site du GRG ne reconnaissant à date que 89 supercentenaires « validés » – ne doit pas masquer la rareté et l’incertitude de l’ampleur du phénomène. Et les chercheurs (scientifiques ou… généalogistes ;-)) abordent le sujet avec une grande prudence et ne lassent de rassembler les éléments factuels, les preuves, les actes qui permettent de prouver irréfutablement ces âges extrêmes, comme je l’ai fait pour mon centenaire sarthois.

Selon Wikipédia, il n’y a pas de centenaire prouvé dans le monde avant le XVIIIe siècle. [un challenge à lancer ?! :-)] Ils restent exceptionnels jusqu’au début du XXe siècle. Mais leur progression possède une allure exponentielle dans les pays développés, depuis 1945. Le nombre de centenaires double pour le moment tous les 10 ans en France et tous les 5 ans au Japon. 1 En 2009, le Japon comptait plus de 40 000 centenaires, dont 87% de femmes. Et en France, selon l’INSEE, presque 16 000 centenaires en 2011, dont… 87% de femmes.

S’il fait aujourd’hui l’objet de sérieuses études scientifiques et statistiques, le grand âge fascine depuis toujours, et nourrit, par ses records et ses classements, ses histoires et ses anecdotes, l’imaginaire de l’homme autour de son immortalité perdue. Citons par exemple, parmi ces records quelque peu futiles :

Et pour revenir à nos chers registres, j’ai trouvé dans ceux d’Attignéville le décès en 1683 d’un (environ ;-)) centenaire, puis quatre ans plus tard en 1687 celui de sa veuve, âgée de 108 ans ! Le bon air vosgien ?
À prendre évidemment avec des pincettes, car les preuves seront difficiles à trouver. Transcription à la fin de l’article.

Décès d'un couple de centenaires à Attigneville en 1683 et 1687 - © AD 88

Décès de Philbert VALENTIN et Jeanne CHOGNOT, 1683 et 1687, Attignéville - © AD des Vosges

 

Quelle limite pour la longévité humaine ?

Le débat sur l’évolution de l’espérance de vie de l’espèce humaine n’a jamais été si ouvert, mais celui concernant la durée maximale théorique de la vie fait littéralement rage. Si le vieillissement de la population est un enjeu économique et donc politique, la durée maximale théorique de la vie de l’homme tient plus du débat scientifique ; et comme souvent dans un débat, tout est dit… et son contraire.

Dans les années 1920, Louis Dublin, l’un des meilleurs statisticiens de l’époque, estimait que l’espérance de vie maximum des Américains ne pourrait jamais dépasser 64 ans. 2 À l’inverse, Jean Bourgeois-Pichat alors directeur de l’Institut national des études démographiques, prédisait en 1988 une «maîtrise de la sénescence».

En 2009, Graziella Caselli et Jacques Vallin (Ined) […] prévoient une longévité moyenne de 150 ans en 2190. Selon cette hypothèse, les plus âgés décéderaient entre 270 et 275 ans, ce qui impliquerait que des personnes ayant 80 ans en 2000 seraient appelées à vivre encore 190 ans ! 3 En réponse à cette hypothèse, Éric Le Bourg, un spécialiste du CNRS s’insurge contre cette fantaisie de la «démographie sans limite». Mais Gérardo Ferbeyre, professeur de biochimie à Montréal, n’est pas de cet avis et  va encore plus loin en affirmant : « La première personne qui vivra jusqu’à 125 ou 150 ans est déjà née. On ne deviendra jamais immortels, car il y aura toujours quelque chose qui nous fera mourir, mais je ne pense pas qu’il y ait une limite à la longévité humaine ».

En 2011, Michael Fossel, professeur de médecine de l’université d’État du Michigan déclarait lors d’une conférence sur la longévité : « Les chercheurs ont déjà rajeuni des cellules de la peau en laboratoire et le potentiel existe pour étendre cette technologie et renverser l’ensemble du processus de vieillissement de l’être humain ». Là, ça commence à faire carrément peur…

Mais la seule et unique personne au monde à avoir à ce jour franchi la limite de 120 ans, de manière avérée, reste Jeanne CALMENT. Et l’article du Figaro cité en source se conclut ainsi : Jacques Vallin avoue qu’aujourd’hui «si la longévité augmente, on sait de moins en moins quelle est la limite théorique de la vie humaine». 3 Nous voilà bien avancés ! Comme disait Jean : qui vivra verra !

Les théories du docteur Foissac sur la longévité humaine

En 1873, le docteur Pierre FOISSAC (1801-1886) avait déjà des idées précises sur la question. Il les consigne dans son ouvrage fort documenté intitulé « La longévité humaine ou l’art de conserver la santé et de prolonger la vie », consultable sur Gallica. C’est ce que nous voulons tous, non ? Morceaux choisis :

« Après la ressemblance, la vitalité ou la durée de la vie est l’un des plus importants caractères transmis par l’hérédité. […] (suivent quelques preuves « scientifiques », ndlr)
Dans les maisons de Saxe et de Prusse […] les exemples de longévité ne sont pas rares ; on vint annoncer à Frédéric-Auguste, l’allié fidèle de la France (un petit coup de dents au passage contre la Prusse contemporaine de l’auteur ? ndlr), qu’un grand de sa cour avait succombé à l’âge de soixante-quinze ans : Eh quoi ! s’écria-t-il, il est mort si jeune ! […]
Néanmoins, c’est loin des cours minées par tant de périls, et où veillent de si cruels soucis (ah le stress, ennemi de la longue vie, ndlr) qu’on trouve les plus fréquents exemples de longévité. […] Un cultivateur des environs de Berghem, Jean Surrington, vécut cent-soixante ans.  »
page 18, et page 19 (que je vous invite à lire !)

La richesse ou du moins l’aisance est donc la première condition de longévité ; la seconde, signalée par Deparcieux le premier et confirmée par tous les observateurs, se trouve dans le mariage. (ndlr, c’est pas faux ;-))
page 314

On peut […] arguer de certains exemples que ce n’est point à la sobriété exclusivement, quoique l’une des plus précieuses règles de l’hygiène, qu’est due la prolongation de la vie jusqu’à ses plus extrêmes limites. On cite même quelques faits où nous voyons des actes habituels d’intempérance n’apporter aucun obstacle à un longue carrière. Caren, dans la Description du Cornouailles, rapporte l’épitaphe dont voici la traduction : « sous cette pierre gît Brawn, qui, par la seule vertu de la bière forte, sut vivre 120 hivers. Il était toujours ivre et si redoutable dans cet état que la Mort même le craignait. Un jour que, malgré lui, il avait été obligé de s’asseoir, la Mort sut profiter de l’occasion, l’attaquer par derrière et triompher enfin de cet ivrogne ans pareil.  »
pages 367-368, voilà le secret : boire et ne pas s’asseoir !? ;-)

Après avoir recherché les conditions diverses qui font varier la longévité de l’homme, on peut se demander quelle est donc la durée naturelle de la vie ? […]
Buffon cherche à expliquer par des lois naturelles la longue vie des patriarches avant le déluge ; suivant ce grand naturaliste, la terre étant alors moins solide, moins compacte, le centre de gravité n’agissant sur ses particules que depuis peu de temps, toutes ses productions avaient moins de consistance; le corps de l’homme en particulier, plus ductile, plus susceptible d’extension, pouvait croître pendant plus longtemps et ne parvenait à la puberté qu’à 130 ans, au lieu d’y arriver à 14, comme aujourd’hui. Dès lors, en supposant ce qui existe réellement, que la durée de la vie égale sept fois celle de la croissance, et en multipliant 130 et 14 par 7, on obtient pour la vie des hommes antédiluviens le chiffre de 910 ans, et pour ceux de la génération actuelle celui de 98 ans.
pages 145 et 146, que je vous invite aussi à lire en entier, ainsi que les suivantes, et le chapitre intitulé « Des centenaires », page 359 et suivantes, avec notamment page 370 une démonstration numérologique que Jean-Claude Van Dame lui-même ne renierait pas, et dans les pages suivantes, la repousse des cheveux, l’apparition d’une troisième dentition… !

Les amateurs de vieux bouquins pourront aussi consulter « De la longévité humaine et de la quantité de vie sur le globe« , de P. FLOURENS, 1855, cité d’ailleurs par le bon docteur Foissac.

La citation

« Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
Mais, dans l’oeil du vieillard, on voit de la lumière. »

Victor Hugo, La légende des siècles

Sources

  1. Supercentenaire, Wikipédia
  2. La longévité humaine sous influence, Le Figaro, 16/10/2009
  3. Incertitude sur la durée maximale théorique de la vie, Le Figaro, 30/09/2009

À voir aussi sur le site de l’INED : La longévité humaine.

Et l’excellent dossier de l’Internaute, « Jusqu’à 120, 200, 1000 ans… », qui évoque notamment les théories de quelques personnages qui croient en l’immortalité de l’homme, comme Aubrey De Grey qui déclare que « le concept de mort naturelle est bidon ». Qu’on se le dise !

 

Transcription de l’acte de sépulture de Philbert VALENTIN, 1683, Attignéville (Vosges) :

1 Le second de Lannée mil six
2 Cent quatre vingt trois mourut
3 munis des sts sacrements Philbert
4 valentin aagé denviron Cent ans
5 et est enterré a main droicte de
6 la nef de l Eglise sous une
7 tombe

Transcription de l’acte de sépulture de Jeanne CHOGNOT, veuve VALENTIN, 1687, Attignéville (Vosges) :

1 Jeanne Chognot vefve de Philbert Valentin
2 aagée de 108 ans mourut munie des sts sacrem
3 le 28e Janvier 1687

© Archives Départementales des Vosges (88)

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à L’homme vivra-t-il un jour jusqu’à 150 ans ?

  1. Ping : Quelle est la durée maximale théorique de la vie humaine ? | La Gazette des ancêtres | Scoop.it

  2. Ping : Quelle est la durée maximale théorique de la vie humaine ? | Yvon Généalogie | GenealoNet | Scoop.it

  3. Ping : Quelle est la durée maximale théorique de la vie humaine ? | Yvon Généalogie | Longévité et vieillissement: vivre 20 ans de plus | Scoop.it

  4. admin dit :

    Une femme, membre d’une tribu de la forêt amazonienne, serait la doyenne de l’humanité.
    Maria Lucimar PEREIRA va bientôt fêter ses 121 ans ! Elle serait née en 1890, et devrait son extraordinaire longévité à son régime alimentaire indigène, sans sel, sans sucre ni aliments industriels.
    Sur les 80 membres de sa tribu, 4 seraient âgés de plus de 90 ans.

    Un article (en anglais), avec la photo de cette vénérable dame.

  5. Ping : Quelle est la durée maximale théorique de la vie humaine ? | Yvon Généalogie | Longévité et relève | Scoop.it

  6. Ping : Quelle est la durée maximale théorique de la vie humaine ? | Yvon Généalogie | Longévité: vivre 20 ans de plus | Scoop.it

  7. Et FONTENELLE, neveu de Pierre et Thomas CORNEILLE qui frôla à un mois près son centenaire (1657 – 1757).
    Voir http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=109

    J’adore vos rubriques génialogiques. merci

  8. Renan dit :

    Après le décès de Paule BRONZINI, la France connaît en 2012 déjà sa troisième doyenne : Eugénie DAUZAT, née le 6 décembre 1900.
    Le doyen des Français, Louis LE BOUËDEC, est décédé lui aussi en ce mois d’août 2012, à l’âge de 109 ans.

  9. Ping : 124 ans : nouveau record de longévité humaine ? 2ème partie | Yvon Généalogie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>