Acte pas banal : jumelles nées à 15 jours d’écart

Janus

 
Des jumelles.

Nées à Longué les 10 et le 26 juillet…

Exception de la nature : naissance de jumeaux à 15 jours d’intervalle, en 1735

Actes consignés par le curé THIBAULT dans les registres paroissiaux de Longué (Maine-et-Loire).

Baptême de Marie ROGEREAU - Longué (49), 1735

1 Le vingt sixième jour de juillet mil sept cent trente
2 cinq marie # née dhier fille de florent rogereau
3 et de jeanne Loyseau a été baptisée par moi prestre
4 sousigné ont esté parrains et maraines estienne dalençon
5 et jeanne chaillou lesquels ont dit ne savoir signer
6 de ce enquis et interpelles.  # Laquelle est née 16 jours
7 apres sa soeur perrinne gloze née
8 seize jours ap. …

© Archives Départementales du Maine-et-Loire, BMS 1730-1739, vue 241

Et sur l’acte de baptême de Perrinne, on trouve la même « gloze», rajoutée en bas de l’acte par le prêtre, et qui confirme bien cette exception de la nature :

Baptême de Perrinne ROGEREAU - Longué (49), 1735


8 … # soeur de marie rogereau
9 née et
10 baptisée seize jours après
11 la susd. perrinne gloze née

© Archives Départementales du Maine-et-Loire, BMS 1730-1739, vue 240

La médecine confirme l’existence de ces naissances de jumeaux séparées de quelques jours. « Le premier cas d’accouchement différé a été décrit dans la littérature médicale en 1880. Selon Alexandra Benachi et Marc Boudineau dans Les grossesses multiples, une dizaine de cas seulement ont été rapportés entre 1880 et 1979. Entre 1980 et 1998, il y en a eu plus d’une soixantaine. D’après les deux chefs de clinique assistants, la durée de l’intervalle entre l’expulsion du premier fœtus et celle du dernier va de quatre à cent quarante-trois jours. »
in Les Jumeaux, pages 25-26, par Muriel DECAMP, collection Idées Reçues, éditions Le Cavalier Bleu, 2003.

Et la gémellité n’a pas fini d’être un casse-tête pour les généalogistes. Par exemple, les recherches ADN ont permis ces dernières années d’identifier des cas de jumeaux nés de… deux pères différents !

La citation

« Les nuits sont enceintes et nul ne connaît le jour qui naîtra. »
proverbe turc


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Acte pas banal : jumelles nées à 15 jours d’écart

  1. Bruno Rivet dit :

    Alors sur les conseils de Guillaume (de Morant)
    J’ai aussi les naissances de deux sœurs née à 2 jours d’intervalle.

    Page 328/460 des AD BMS 1756-1779 de Camors (56)
    B de Anne Mérian fille de Guillaume Mérian et de Marguerite Guillaume le 19/10/1775 née de la veille.
    suivent deux acte en date les 19 et 20/10
    puis un autre acte Jacques Mérian de Guillaume Mérian et de Marguerite Guillaume le 21/10/1775 né ce jour.
    Par contre le 1er, les patronymes ont été modifiés, c’était Anne Guillou (rayé) et Guillaume Guillou (rayé)

  2. Tatiana dit :

    Merci Bruno pour ce partage. Cela confirme donc que les naissances différées arrivaient plus souvent qu’on ne le pensait.

  3. Chantal dit :

    Je viens de poster un article sur mon blog (et Sophie Boudarel m’a permis de retrouver votre article) sur la naissance de jumeaux décalée de 2 jours. Après avoir relu votre article et les détails sur les naissances différées rapportées dès 1880, je m’interrogeais sur la différence qu’il pouvait y avoir entre « naissance différée » (médicament ?) et « décalée » (naturellement ?), même si dans votre cas, en 1735, le côté naturel ne faisait aucun doute malgré ce délai de 15 jours…

  4. Ping : Des jumeaux…éloignés ! | Feuilles d'ardoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.