C’était il y a 100 ans : éphéméride de mars 1912 en France

Nous nous sommes tout dit... par Fred-ZELLER, 1958

<= L’éphéméride de février 1912

Avant d’évoquer l’actualité très militaire et colonialiste du mois de mars 1912, puis les naissances plus ou moins illustres de ce même mois, petit préambule culturel.

Le 8 mars 1912 sort sur les écrans La Dame aux camélias d’André CALMETTES et Henri POUCTAL, avec la célèbre Sarah BERNHARDT, film muet et déjà troisième version cinématographique du roman d’Alexandre DUMAS fils. Pour l’anecdote, 50 ans plus tard le 30 mars 1962, est diffusée à la télévision une adaptation du roman par Marcel PAGNOL réalisée par François GIR.
En mars 1912, Maurice RAVEL réalise l’orchestration de son œuvre pour piano Valses nobles et sentimentales qui sera exécutée comme ballet sous le titre « Adélaïde ou Le langage des fleurs » au Théâtre du Châtelet à Paris le 22 avril 1912, sous la direction du compositeur.

Mars 1912 en France : aviation et colonisation

En mars 1912 en France, comme le mois précédent, l’aviation militaire est à l’honneur. Le 29 mars, la loi officialisant la création de l’aviation militaire et de l’organisation de l’aéronautique militaire française est votée. Le décret et l’arrêté d’application de cette loi paraitront au Journal Officiel du 22 et 24 août de la même année. Les 5 premières escadrilles sont créées, comportant 6 avions chacune. Pour plus d’informations, voir le site Les débuts de l’aviation militaire française.
Le mois de mars aura aussi son lot de victimes parmi ces pionniers de l’aviation : Lieutenant Henry-Paul de SEVELLE (†13/03/1912 à Pau) et le Capitaine René JOST (†30/03/1912 à Ville-Sauvage Étampes).

En mars 1912 sont aussi présentés les nouveaux uniformes de l’armée. On aperçoit déjà sur l’illustration du Petit Journal (source Gallica) le fameux bleu horizon, qui ne fera son apparition sur les uniformes français qu’en 1915.

Supplément du Petit Journal illustré du 10 mars 1912 Une du journal Le Matin du 31 mars 1912 Une du quotidien Le Figaro du 1er avril 1912 - extrait | Gallica © BnF

Le 30 mars 1912 est signé à Fez entre M. REGNAULT, ministre, et le sultan MOULAY HAFID un traité instituant le protectorat français sur le Maroc. Ce Traité de Fez consacre pour les décennies à venir, et au détriment de l’Allemagne, la suprématie de la France sur l’Afrique du Nord.
La nouvelle parvient le lendemain en métropole via une dépêche, peu reprise par les journaux, à l’exception du Matin qui met l’information à la une avec le portrait de l’heureux négociateur. Les autres quotidiens ne se feront l’écho de la nouvelle que le 1er avril, après son officialisation. L’Aurore commente : [le Traité de Fès] rétablit à notre profit l’unité de ce vaste domaine qu’administrèrent tour à tour les Carthaginois, les Romains et les Arabes. C’est pour le Maroc, aussi bien que pour l’Algérie, la Tunisie et toutes les provinces méridionales, une ère de prospérité qui commence, et qui va succéder à des siècles d’anarchie et de barbarie [...]. Sous la protection de la France… Et à l’ombre du drapeau français, sous la garde des troupes françaises….Si ce journaliste savait !

Ce centenaire – qui fait partie des commémorations nationales officielles pour cette année 2012 – ne manquera pas de soulever la polémique. C’est toutefois un événement important qui aura des répercussions en cette année 1912 et les années suivantes, jusqu’au 2 mars 1956 et la reconnaissance du Maroc par la France et même bien au-delà. Et c’est aussi une page d’Histoire qui marquera durablement l’histoire de nombreuses familles françaises, dont celle de Tatiana. Nous lui avons consacré un article.

Naissances en mars 1912 en France

Jésuite, militaires, artistes… en mars 1912 en France naissent :

Xavier LÉON-DUFOUR (1912-2007), jésuitele 7 à Paris, Xavier LÉON-DUFOUR
(† 13/11/2007 à Paris) 

Jésuite, professeur d’Écriture Sainte, spécialiste de Saint-Jean. Il est notamment connu pour son « Vocabulaire de théologie biblique », publié en 1962, œuvre qui est toujours une référence pour les étudiants en théologie.
Les œuvres de Xavier LÉON-DUFOUR.

Jacques BEAUDENOM de LAMAZE (1912-1942), compagnon de la Libérationle 12 à Périgueux (Dordogne), Jacques BEAUDENOM DE LAMAZE
(† 11/06/1942 à Bir Hakeim, Libye) 

Compagnon de la libération. Chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre (3 citations).
Issu d’une vieille famille de militaires catholique, il entre à Saint-Cyr 1930 et est affecté à sa demande à la Légion étrangère en 1936. Il rallie dès 1940 la France Libre. Il est inhumé à Tobrouk (Libye).
Le dictionnaire des compagnons de la Libération.

Gilles MARGARITIS (1912-1965), acteur, dans Atalante en 1934le 13 à Paris, Gilles MARGARITIS
(† 06/11/1965 à Paris) 

Acteur, présentateur de télévision et réalisateur. Il reste dans les mémoires pour sa célèbre émission La Piste aux étoiles qui présenta au public artistes et numéros de cirque pendant plus de vingt ans.
Pour en savoir plus : La piste aux étoiles de Gilles MARGARITIS, propos recueillis par Jacques PREZELIN.

Jean-Pierre KERIEN (1912-1984), acteur | kpitalrisk.free.frle 15 au Havre (Seine-Maritime), Jean-Pierre KERIEN
(† 09/04/1984 à Paris) 

Acteur de théâtre et de cinéma, il joua notamment sous la direction de Claude AUTANT-LARA, Yves ROBERT ou encore Alain RESNAIS.

château de Colditz, Saxe, Oflag IV-C, prison d'Hitlerle 16 à Bauzy (Loir-et-Cher), Pierre MAIRESSE-LEBRUN 

Combattant de la Seconde Guerre Mondiale. Célèbre pour s’être échappé, à sa deuxième tentative, de la prison du château de Colditz – la prison d’Hitler – le 02/07/1941.

Jean VILAR dans le rôle de Richard II, 1947le 25 à Sète (Hérault), Jean VILAR
(† 28/05/1971 à Sète) 

Acteur de théâtre et de cinéma, metteur en scène et directeur de théâtre français, créateur du Festival d’Avignon en 1947.

Découvrez sur le blog Entre nous et nos Ancêtres
la vie et la généalogie de Jean VILAR.

Fred ZELLER (1912-2003), homme politique et peintrele 26 à Paris, Frédéric Victor, dit Fred ZELLER
(† 07/02/2003 à Bergerac, Dordogne) 

Homme politique et artiste-peintre. C’est un homme de contraste : militant trotskiste pendant les années 1930-40, résistant pendant la guerre, grand maître du Grand Orient de France de 1971 à 1973…
Et surtout, artiste : son site officiel. Son autobiographie.

Léon-Gontran DAMAS (1912-1978)le 28 à Cayenne (Guyane), Léon-Gontran DAMAS
(† 22/01/1978 à Washington, États-Unis) 

Écrivain, poète et homme politique. Si [son nom] est étroitement associé à l’histoire du mouvement de la Négritude – il fut avec Aimé Césaire et Léopold Senghor le co-fondateur de la revue L’Étudiant noir – le poète a cependant été perçu comme le mal-aimé du célèbre trio.
Les œuvres du poète.

 

La citation

« N’ayant pas encore l’âge où l’on invente, je me contente de raconter. »

…disait DUMAS fils à propos de son roman La dame aux camélias.

<= vous voulez peut-être revoir l’éphéméride de février 1912

vers l’éphéméride d’avril 1912 =>


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à C’était il y a 100 ans : éphéméride de mars 1912 en France

  1. Ping : 1912 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>