Généalogistes : qui vous protège, qui vous inspire ?

Mnêmê, dessin au tampon-encreur par Nicola Anthony

De drôles de questions me trottent parfois dans la tête. Des questions pas vraiment importantes mais un peu, quelque peu obsédantes. Cela ne vous arrive jamais ?

En voici deux :

  • qui est le saint-patron des généalogistes ?
  • qui est la muse des généalogistes ?

Pas de saint-patron pour les généalogistes ?

En fait, le saint-patron des généalogistes pourrait être… une sainte-patronne : Sainte-Catherine d’Alexandrie. Et aujourd’hui, 25 novembre, c’est justement la Sainte-Catherine !
Peut-être la raison de ma question…

Sainte-Catherine d’Alexandrie serait en effet, selon Wikipédia, la protectrice des généalogistes, comme de beaucoup d’autres d’ailleurs : barbiers, charrons, cordiers, drapiers, écoliers et étudiants, fileuses de laine, meuniers, notaires, nourrices, orateurs, philosophes, plombiers, potiers, prêcheurs, rémouleurs, tailleurs, théologiens, tourneurs et… des filles à marier bien sûr ! Car oui, c’est à elle que l’on doit les « catherinettes ».
Sainte-Catherine d'Alexandrie par LeCaravage, 1595-1596Le problème est que Wikipédia ne cite aucune source. Intolérable. :-(
Et je n’ai trouvé nulle part confirmation de ce haut patronage.

Bon, profitons-en pour admirer une magnifique représentation de Sainte-Catherine. Sur le tableau du Caravage figure l’un des attributs de la sainte, la roue, qui aurait pu la relier à nous généalogistes s’il s’agissait de la roue de la vie ou encore de celle du temps. Mais c’est en fait la roue de son supplice.

Il ne nous reste plus qu’à implorer Saint-Antoine de Padoue pour retrouver notre saint-patron ou sainte patronne perdu(e) !

Pas de « protection » pour les généalogistes ?
Voyons côté inspiration…

Une muse pour les généalogistes ?

Peut-être trouverons-nous notre inspiration dans la mythologie grecque, sachant qu’en ces temps reculés, la vie familiale était organisée essentiellement autour du culte des ancêtres.

Mais décidément, les dieux me boudent ! Pas de muse pour les généalogistes.
Peut-être les historiens accepteront-ils de partager la leur : Clio (Kléiô, « qui célèbre »), muse de l’épopée et de l’Histoire ? C’est une expression que nous utilisons peu en français, mais les anglo-saxons désigne souvent la généalogie par l’expression « family history » ou histoire familiale, histoire de la famille, petite(s) histoire(s) dans la grande Histoire.

Clio - recueil de tableaux et figures, XVIe siècle Clio | pedagogie2.ac-reunion.fr Clio... moderne

À moins qu’à Clio nous ne préférions Mnêmê, la Mémoire, issue d’une tradition plus ancienne qui fixait à trois le nombre des muses.

Hestia - timbre grecEt si nous nous tournions vers les déesses, je préfèrerais sans doute Hestia à la prestigieuse Héra. Héra (Junon pour les Romains) est en effet l’une des douze divinités de l’Olympe, reine du ciel et des dieux, déesse du mariage et de toute les femmes. Mais elle fut à la fois l’épouse officielle et la sœur de Zeus, ce qui pour une généalogiste est un insoluble imbroglio.
Hestia est plus humblement la déesse de la famille – elle est Vesta pour les Romains, déesse du foyer et de la maison.

Le dicton botanico-généalogique de la Sainte-Catherine

À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine.


Partager :
  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • Digg

Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Généalogistes : qui vous protège, qui vous inspire ?

  1. Anonyme dit :

    J’avais signalé ce manque de patronage il y a quelque temps sur Twitter et proposé Sainte Patience ;-)

  2. Gregory Rhit dit :

    Bonsoir,

    Sainte Patience me semble etre une bonne idée a moi aussi ;-)

  3. Tatiana dit :

    Sainte-Patience serait un excellent choix ! Toutefois, si l’on trouve bien deux saints Patient, je ne suis pas certaine de l’existence de Sainte-Patience, malgré une légende qui la dit femme de Saint Orens, évêque d’Auch au Vème siècle (source Nominis).

    Mais bon, Sainte-Patience et Sainte-Persévérance pourraient être nos guides ! ;-)

  4. Anne Dardaud dit :

    Sainte-Rita (patronne des causes désespérées) en renfort me semble propice :-) )

  5. Actesenligne dit :

    Très bon article, et original.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>