Des arbres généalogiques dans l’art

Family Tree par Norman ROCKWELL, 1959

…de l’art, j’adore ! ;-)

Nombreux sont les artistes, parfois anonymes, qui se sont adonnés à la représentation généalogique.

Des arbres généalogiques en peinture

La présentation d’une généalogie est toujours, toujours un exercice de communication. Qu’on le veuille ou non, une représentation, un affichage est forcément porteur d’un message. Dans l’univers des arts, on trouve selon moi trois approches différentes de la représentation artistique d’une généalogie :

  • arbre généalogique de la maison Bonaparte, XIXeTout d’abord, l’artiste peut se mettre au service des vivants, le plus souvent ses commanditaires. C’est le cas de la plupart des généalogies peintes au XIXe siècle comme auparavant et sur lesquelles figurent souvent moult détails sur les individus présentés. Des représentations placées sous le signe d’une vérité généalogique et historique pas toujours respectée, au service de la légitimité d’une grande famille et donc plus ou moins hagiographiques.
  • On peut ensuite contempler des œuvres porteuses de messages. L’arbre généalogique peint devient signifiant : message de tolérance montrant une société aux origines diverses, interrogation existentielle sur la place de l’homme, ma place dans l’Univers…
  • Enfin, les représentations allégoriques de l’arbre généalogique ne manquent pas, où ne figurent même plus de noms et parfois même aucun personnage. Dans ce cas, c’est l’artiste lui-même qui intitule son œuvre « arbre généalogique », avec sans aucun doute comme vu précédemment un message à passer, mais souvent moins direct et bien plus abscons. Appréciera qui voudra !

Quand l’arbre généalogique se fait message

Family Tree par Norman ROCKWELL, Saturday Evening PostAn « American » Family tree de Norman ROCKWELL, 1959

Vous ne serez pas étonné qu’en tant que généalogiste, cette peinture me parle. Il en va sans doute de même pour vous. L’oeuvre de Norman ROCKWELL est parue en 1959, en couverture du Saturday Evening Post du 24 octobre.

J’apprécie beaucoup cet arbre généalogique, bien au-delà du message politique qu’il envoyait à l’Amérique d’alors et aussi de son esthétique.

Il symbolise pour moi bien des traits que revêt la généalogie :

  • La surprise – pourtant bien prévisible si l’on y pense – de découvrir des ancêtres imprévus, aux origines géographiques ou sociales inattendues.
  • La nécessaire humilité, l’ouverture et la bienveillance avec laquelle on se doit d’accueillir nos ancêtres de toutes conditions.
  • …et – déformation professionnelle – l’inévitable découverte d’implexe, car vraiment, à la souche de l’arbre il n’y a pas assez d’ancêtres !

Family Tree par Norman Rockwell, 1959
Le tableau nous donne à voir une représentation empreinte d’une douce moquerie, qui place le petit américain des années 1950 « en gloire », à la cime de l’arbre généalogique qui affiche ses ancêtres pirates, puritains, cowboys, Nordistes et Sudistes, etc., mais finalement, quasi uniquement des blancs, anglo-saxons, protestants et prospères et bien peu de « marginaux », si ce n’est ce couple formé d’un trappeur et d’une indienne. Finalement une critique bien timide de la société américaine, l’idéal de la civilisation ?
Faut-il en conclure comme les auteurs de l’ouvrage Les plus beaux arbres généalogiques que lorsque l’on fait sa généalogie, on se révèle tout autant, et même plus, ce que l’on voudrait être que ce que l’on est ?

Mes aïeuls, mes parents et moi par Frida KAHLO, 1936

Mes aïeuls, mes parents et moi par Frida KAHLO, 1936J’aime aussi beaucoup cette peinture, au message beaucoup plus humain, personnel. Comme l’écrit fort justement Christiane Klapisch-Zuber dans le beau livre L’arbre des familles, presque toujours, l’exploration commence à soi-même et par un arbre : Frida Kahlo est bien cette petite fille, nue au centre du monde, dans la cour familière de sa maison, et qui s’interroge sur les origines de l’Univers et sur le fœtus qu’elle fut dans le ventre de sa mère, et qui ne connaît pas au-delà de ses parents et de ses grands-parents – image typique de la famille à trois générations au XXe siècle.

Quelques « arbres généalogiques » de peintres et d’anonymes

Arbre généalogique, 2002 Arbre généalogique, 2002 Arbre généalogique par Gervaise DEMEURE

Arbre généalogique par laet80

La citation

« Comme il aurait été facile de faire de Napoléon le fils de Jupiter ou le petit-fils de Vénus, de savants affranchis trouvèrent une autre merveille à leur usage ; ils démontrèrent à l’Empereur qu’il descendait du Masque de Fer. »

René de Chateaubriant


Vous serez peut-être aussi intéressé(e) par les articles suivants :

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Des arbres généalogiques dans l’art

  1. Ping : Des arbres généalogiques en peinture, art et ancêtres... | RoBot généalogie | Scoop.it

  2. Anne Dardaud dit :

    J’adore le Norman Rockwell, il est splendide ! Merci pour le partage !

  3. Ping : Des arbres généalogiques en peinture, art et ancêtres... | Yvon Généalogie | La Gazette des ancêtres | Scoop.it

  4. Ping : Des arbres généalogiques en peinture, art et ancêtres... | Racines axonaises | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>